JAZZ

PORTRAITS

 Les DESSINS de Jazz (articles Jazzmagazine, concerts et jams) ici

BODY & SOUL (2014) peintures et application mobile

-en savoir +

BODY&SOUL Comme ce titre peut le laisser entendre, il est question de musique de jazz. Un projet à entendre comme projet plurisensoriel, un projet à écouter sous forme de musique improvisée, et cependant un projet qui est à voir dans un premier temps car il est d’abord question de peinture. La peinture est la partie visible, la partie « BODY », constituée de toiles peintes de manière traditionnelle à l’huile, avec des motifs semi-abstraits qui transforment des instruments de musique en composition rythmiques et colorées. Le dispositif propose au spectateur un prolongement musical, la partie « SOUL», en scannant la peinture via son mobile (application mis à sa disposition). Le scan obtenu interprétera alors le tableau (les lignes, la lumière, les couleurs, les rythmes) pour produire une musique improvisée respectant les codes du jazz. Cette peinture augmentée est pour tout spectateur une expérience issue de l’instant, unique et intime. Pourquoi le jazz ? Par goût évidemment, parce qu’il est populaire et sophistiqué, décadent et éthique, une musique encore trop confidentielle que je souhaite partager. BODY, faire corps – la peinture. C’est dans l’atelier que je fais corps avec la peinture dans une confrontation physique avec la matière, ce moment exclusif est l’aboutissement d’une démarche double. D’un côté j’effectue une recherche picturale par le biais de dessins de musiciens pris sur le vif lors de jam sessions. De l’autre, j’apprends opiniâtrement l’improvisation musicale et apprivoise les structures harmoniques et rythmiques du jazz. Ces deux pratiques assidues sont un terreau où je puise les sensations intimes pour peindre. Et si je me plie parfois aux analogies que l’on peut faire entre peinture et musique (lecture horizontale/verticale, rythmes ternaires/binaires, la couleur bleue….) je m’en affranchis tout aussi bien pour suivre mon ressenti propre. Si mes compositions privilégient le mouvement et l’énergie, la structure est toujours rigoureuse et le rendu finement réalisé. Une démarche collant à l’ambigüité du terme d’improvisation en jazz : composition libre de l’instant issue d’une longue élaboration. SOUL, une tournure d’esprit – les nouvelles technologies. Au fil du travail de peinture, les toiles se sont imposées comme des morceaux en soi, portant un titre en relation au jazz, avec un style propre. Il devenait clair qu’elles faisaient musique. L’idée est naturellement née de sortir cette musique de la peinture par le biais des nouvelles technologies. Les toiles blues, be-bop, modale, latin, funk peuvent ainsi exprimer intimement et à chacun leur couleurs sonores grâce à la traduction qu’en fera la programmation informatique. Les paramètres du logiciel associant des formes musicales aux formes peintes pour transposer des ambiances visuelles en ambiances sonores. Ces deux expériences, visuelle et auditive, ne manquent d’ailleurs pas d’en créer une troisième, par addition, soustraction, synthèse, parenthèse ou digression : à chaque spectateur son ressenti. Le geste de scanner ou de prendre en photo est souvent pour le spectateur le moyen de ne pas avoir à regarder ou s’intéresser à ce qu’il scanne/photographie, du moins pas au moment où il le fait car c’est souvent pour différer l’expérience via l’écran. Si « Body and Soul » fait participer le spectateur avec son téléphone portable c’est pour qu’il puisse interagir avec ce qui se trouve face à lui et la réalité virtuelle quelle génère. Son expérience n'est complète que s’il reçoit le tableau et sa musique simultanément. Ce projet en utilisant les technologies actuelles s’inscrit dans la tradition ancienne désireuse de faire un art total, tradition comprenant les peintures de Kandinsky, Kupka, Klee établissant une correspondance peinture/musique, ou les expériences de Peter Keen/Haussmann et Vasulka au débuts des nouvelles technologies rendant interactifs sons et lumières/vidéo , ou encore aujourd’hui les propositions de PureData pour la création d’œuvres multimédias interactives et de musique par ordinateur. La particularité du dispositif de « Body and Soul » est de mêler ancien et nouveau, d’être à la fois de plein pied dans la matière et la technique traditionnelle avec la peinture à l’huile sensible et tactile et de s’encrer en même temps dans l’univers virtuel contemporain pour produire une musique algorithmique : un travail de chair et d’esprit.


Exemples de musiques associées (cliquez sur les tableaux)